La conquête du cosmos

29,95 $

Description

Quatre ans après avoir ruiné l’histoire de l’aviation avec Les premiers aviateurs, Alexandre Fontaine Rousseau et Francis Desharnais unissent à nouveau leurs forces pour faire la passe à la course à l’espace. La conquête du cosmos relate cette lutte scientifique ayant opposé l’URSS aux États-Unis à l’apogée de la guerre froide. Tous les événements marquants de cette aventure extraordinaire sont ici présentés dans leur plus factuelle réalité, à l’aide d’effets spéciaux de pointe.

Mention

  • Coup de cœur Renaud-Bray

Avis

  1. Les illustrations et le texte se rencontrent ainsi sur les planches afin de créer de «petits décalages», mais surtout des «surprises» pour les lecteurs. Derrière la couverture d’apparence sérieuse se cache donc un univers où règnent l’ironie et l’humour.

    ,

  2. C’est vraiment un travail formel très particulier, c’est une expérimentation, mais c’est très ludique, c’est sympathique, c’est drôle. […] On va coller des dialogues complètement loufoques sur des grands événements qui vont marquer l’histoire de l’humanité et c’est là que tout l’humour absurde va fonctionner. Ça m’a fait penser à du Monty Python, à du Claude Meunier, à du Claude Cloutier..

    ,

  3. Pour notre plus grand bonheur Francis Desharnais au dessin et Alexandre Fontaine Rousseau au scénario sont réunis de nouveau!

    ,

  4. Les dessins répétitifs de Desharnais et les textes décalés de Fontaine-Rousseau donnent un rythme comique à l’œuvre qui provoque surprises et éclats de rire.

    ,

  5. ★★★★
    C’est drôle, intelligent, et ça donne lieu à quelques perles qui font franchement rire à voix haute. À mettre entre toutes les mains, sans modération.

    ,

  6. C’est irrévérencieux, c’est niaiseux, ça n’a pas le moindre souci de pédagogie (Dieu merci !). C’est du délire qui n’est pas sans rappeler le Gotlib des belles années.

    ,

  7. Flanqué d’une vingtaine de vignettes réaménagées selon les besoins et reposant sur d’hilarants dialogues dans un phrasé juvénile, genre, l’album démontre que l’homme est capable de s’élever dans les cieux tout en s’enlisant dans son abyssale stupidité. Une lecture où le rire côtoie habilement le désespoir, à l’instar de l’indémodable Les idées noires d’André Franquin.

    ,

  8. J’ai eu beaucoup, mais beaucoup de plaisir, avec Francis Deshatnais et son acolyte Alexandre Fontaine Rousseau. […] C’est vraiment tordant, décalé, réussi!

    ,

  9. J’ai beaucoup aimé ça, j’ai trouvé ça rafraîchissant et j’ai ri souvent! […] L’objet livre est magnifique.

    ,

  10. L’utilisation du parler populaire québécois et des tournures à la mode (bro, dude, genre, etc.) crée un décalage comique qui a le don de souligner l’absurdité de certains moments moins glorieux de cette compétition scientifique.

    ,

  11. Le récit est loin d’être fidèle à la réalité, vous l’aurez deviné. N’empêche qu’avec esprit et humour, il pose un regard critique sur l’absurdité de cette compétition tout en faisant astucieusement écho à l’actualité récente.

    ,

Informations complémentaires

Date de parution

18 mai 2021

ISBN

978-2-924049-84-6

Pages

208

Catégorie :

Vous aimerez peut-être aussi…