nunavik_01

Nunavik en photos

Nunavik de Michel Hellman sera en librairies le 13 avril. L’auteur de Mile End a bien voulu commenter quelques photographies, prises au cours de son plus récent voyage dans le Nord, qui l’ont inspiré lors de l’élaboration de son plus récent livre.

1

Entre 2008 et 2015, j’ai fait deux voyages au Nunavik qui m’ont permis de visiter toutes les communautés dont je parle dans mon livre. Kuujjuaq, le centre administratif de la région, est le point de départ obligé pour toute excursion plus au nord. Dès que l’on sort de l’avion, on a l’impression que l’on se trouve sur une autre planète. Pourtant, avec le vol direct, on n’est qu’à trois heures de Montréal.

4

Voici une photo de la vieille église de Kuujjuaq, qui a été déplacée jusque-là depuis le vieux comptoir de traite de Fort Chimo – qui se trouvait de l’autre coté de la rivière Koksoak, qui longe le village.

6

J’ai eu la chance de visiter l’incroyable cratère Pingualuit, situé dans un nouveau parc national à 100 KM du village de Kangiqsujuaq. Je m’y suis rendu à l’invitation du magazine Géo Plein Air dans le but d’y réaliser un reportage. Même s’il s’agit encore d’un phénomène marginal, le tourisme commence timidement à se développer dans cette région. Cette photo où l’on me voit marcher à côté du cratère s’est retrouvée en couverture d’un guide touristique du Nunavik, sur les sites web des parcs du Nunavik et même dans le National Geographic…

10

Malgré tout, le Nord du Québec demeure extrêmement sauvage. Il suffit de sortir un peu des communautés pour découvrir une nature (en apparence) encore vierge ainsi que de vastes paysages dépourvus de présence humaine. Malheureusement, les grands chantiers et projets miniers sont aussi présents – et leurs impacts se fait de plus en plus sentir sur l’environnement.

12

Dans la bande dessinée, je passe plusieurs jours dans un camp de pêche et de chasse le long de la rivière Payne – un camp comme celui que l’on voit sur cette photo, dans lequel je suis resté une semaine.

14

On se déplaçait souvent sur ce canot à moteur de type « freighter canoe », conçu pour naviguer dans les rapides. J’ai fait un croquis des objets essentiels que le guide, un gars super intéressant, apportait toujours avec lui. Il arrivait que l’on croise des Inuits venus dans le coin pour chasser le caribou.

22

Dans Nunavik, je mentionne l’île de Pamiok, dans la Baie d’Ungava. On peut y voir des Inuksuit, de vielles caches à nourritures, des tombes et des vestiges très anciens qui ressemblent beaucoup aux maisons longues des Viking – bien que cette thèse ait été réfutée. C’est probablement l’un des endroits les plus mystérieux que j’ai vu de ma vie.

Voir l’album au complet

Commentaires fermés sur Nunavik en photos