couverture_deuxiemes
deuxiemes_pages_01deuxiemes_pages_02deuxiemes_pages_03deuxiemes_pages_04deuxiemes_pages_05deuxiemes_pages_06deuxiemes_pages_07deuxiemes_pages_08deuxiemes_pages_09deuxiemes_pages_10deuxiemes_pages_11deuxiemes_pages_12deuxiemes_pages_13deuxiemes_pages_14deuxiemes_pages_15deuxiemes_pages_16

Les deuxièmes

22,95 $

Description du produit

Un homme et une femme sont en vacances dans un chalet qui n’est pas le leur, dans un pays qui n’est pas le leur. Ils sont confinés à l’intérieur à cause de la pluie, ils ne savent même pas quelle heure il est. Comme par l’embrasure d’une porte, nous sommes témoins du temps suspendu, du bruissement de la pluie dans la forêt, du goût de la sueur séchée sur leur peau, des mots amoureux qu’ils se chuchotent, mais qui cachent autre chose: dans cette limite floue entre ce qui est un jeu et ce qui ne l’est pas peut se dissimuler une bataille sans merci entre le rationnel et l’irrationnel.

Prix et mentions

  • Gagnant Bédéis Causa 2013 – Grand prix de la ville de Québec
  • Nomination Prix Expozine 2013 – Meilleure BD – Français
  • Nomination Bédélys 2013 – Meilleur album de l’année – Québec
  • Gagnant Joe Shuster Awards 2013 – Meilleure auteure

Bande annonce

Avis

  1. Fusion du quatrième et du neuvième art, «les deuxièmes», l’air de rien, c’est l’art d’aimer. Rien que pour l’exercice de style, il faut ouvrir cette bande dessinée osée et déculottée.

    ,

  2. À mon sens, ce serait une insulte de qualifier Les deuxièmes de simple bande dessinée érotique. Zviane signe ici une œuvre magistrale sur les relations humaines, l’amour et l’importance du sexe dans nos vies.

    ,

  3. Une oeuvre magistrale, toute en subtilité et en demi-teintes qui nous fait entrer dans l’univers d’un couple d’amants isolés du monde et de la vraie vie. C’est tout ce qui les unit et les sépare que réussit à nous montrer Zviane, dont le dessin ne cesse de se perfectionner à chacune de ses publications. Mais si le trait est juste et incroyablement précis, le scénario l’est tout autant.

    ,

  4. Les deuxièmes est un fort beau livre d’atmosphère, à la fois mélancolique (il pleut tout du long), comique et charnel. Zviane s’y affirme une fois de plus comme une auteure sensible et coquine.

    ,

  5. Avec une multitude de dessins en noir et blanc fort bien exécutés, Les deuxièmes se savourent comme un court-métrage sur l’humain et l’amour, avec ses courts dialogues, ses moments de tendresse et ses disputes, avec des prises de vues en plongée sans dialogue qui prouvent que parfois le silence peut-être lourd de sens.

    ,

  6. […] une autre autopsie, crue et sensible, de la psyché humaine, des rapports humains, des douleurs qui viennent avec et de la beauté qui malgré tout peut finir par en émerger.

    ,

  7. On se surprend à souhaiter une suite là où le récit devait se finir et n’est-ce pas là le propre d’une grande oeuvre?

    ,

  8. […] Les deuxièmes est une très belle oeuvre, où Zviane explore de nouvelles régions de son registre de dessinatrice et de scénariste.

    ,

  9. Les planches ont la précision de partitions musicales, le découpage est d’une extraordinaire fluidité, de sorte que le lecteur voit le plus naturellement du monde aspiré dans ce petit bijou de récit. Un des titres clés de 2013, Les Deuxièmes est assurément le plus important de sa bibliographie.

    ,

  10. Etoile montante de la BD québécoise, […] Zviane, dresse ici un portrait subtil et par petites touches de ces amours clandestines. Un huis clos magnifiquement mis en scène et construit comme une fugue, une conversation tout en contrepoints, silences et non-dits entre les deux héros.

    ,

Information complémentaire

Pages

132

Date de parution

24 septembre 2013

ISBN

978-2-924049-06-8

Poids 0.3 kg
Dimensions 21 x 16 x 1.4 cm
Catégorie :